---

ACAL, Association Catalane d'Actions et de Liaisons.

---
Accueil / Qui sommes nous ? / Dates clés
A+ R A-

Dates Clés




2015-2016-2017 :

Mise en place de 7 Centres d'Accueil et d'Orientation (CAO)

2016 (16/08) :

Augmentation du nombre de places CADA (+30 places)

2016 (01/04) :

Convention Inter-Médiation Locative (IML)

2016 (01/02) :

Transfert d’agrément Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) SESAME de Prades

2016 (01/01) :

Transformation de 18 places sous le statut de CHRS Urgence

2015 (01/01) :

Fusion/absorption du Centre d'Accueil pour Demandeurs d'Asile (CADA) de Fuilla

2013 (01/08) :

Conventionnement de 50 places en Hébergement d’Urgence de Droit Commun (HUDC).

2012 (11/12) :

Agrément pour procéder à l’élection de domicile des Demandeurs d’Asile sur le département des PO.

2012 (01/08) :

Conventionnement de 55 places en Hébergement d’Urgence des Demandeurs d’Asile(HUDA), puis 56 au 01.01.2014.

2010 (28/12) :

Agrément pour activités d'ingénierie locative et de gestion locative sociale.

- Augmentation de la capacité de la Résidence Accueil "Les Carmes" à 30 places à compter du 01.10.2011.

- 1er conventionnement avec le GIP PSL II pour 5 logements en 2010, puis 10 en 2011.

- Création en autofinancement de l’Atelier Meubles (La Meublerie), première subvention Mission Logement du Conseil Général en 2012.

2009 (23/11) :

Ouverture d’un service Lits Halte Soins Santé (LHSS) avec 4 places (autorisation du 03.03.2009)

2008 (01/07) :

Ouverture de la Résidence Accueil "Les Carmes" avec une capacité de 11 places et porté à 23 places le 01.12.2009.

2007 (18/07) :

Installation dans un nouvel immeuble construit à cet effet par l’OPHLM 66, du Centre Maternel le Rivage et capacité étendue à 21 places.

2007 (01/07) :

Ouverture du CHRS tout public.

2006 :

Acceptation du projet de restructuration par le CROSMS.

2005 :

Projet de restructuration - Le projet de transformation et d’extension, des 2 établissements CHRS "Arc en ciel" et « l’Arche », initié le 6 avril 2004 en Conseil d’Administration.

2001 (mai) :

Changement de dénomination, les initiales recouvrant l’intitulé original Association Catalane d’Aide aux Libérés) recouvre désormais l’intitulé Association Catalane d’Actions et de Liaisons.

Transfert du siège ACAL dans un immeuble loué à titre provisoire par l’ODHLM des PO ; renforcement en personnel administratif et comptable

déplacement de l’accueil protégé CHRS Arche sur un seul site : 2, rue cote des carmes : 7 appartements sont regroupés dans une cage d’escalier. Ouverture de 3 appartements en diffus

2000 (01/04) :

Sur l’évaluation de la période hivernale, le «115» reste en activité sur l’année 2000, par décision DDASS, la demande d’autorisation est présentée en CROSS.

1999 (01/12) :

La DDASS donne mission à l’A.C.A.L. pour le fonctionnement du N° Vert « Accueil sans Abri 115 », installé dans un 1er temps au CHRS "Arc en ciel", puis intégré dans le dispositif SEUIL - ARCHE - LOGIS, avec un équipement en téléphonie sociale installé sur le CHRS « L’ARCHE » 10 rue de l’académie (standard).

1998 (25/08) :

Extension de la capacité du C.H.R.S. « l’Arche » portée à 20 places.

1998 (01/06) :

Convention ACAL – OPHLM Ville de Perpignan pour la prévention des expulsions de cet office, permettant la création d’un «Service Médiation Logement» articulé sur le CHRS « L’ARCHE » (prestataire de service), ce service stoppé après 3 ans de fonctionnement.

1997 (16/01) :

Extension de la capacité du CHRS "Arc en ciel" portée à 30 places

1996 (01/09) :

Convention ACAL – ROUSSILLON HABITAT - AIAC CIL 1 % - sur l’immeuble Côte des Carmes.

- Première localisation du SIEGE (en dehors du CHRS "Arc en ciel").

- 8 appartements intégrés au CHRS L’ARCHE.

1993 (15/07) :

Deuxième convention ACAL –OPHLM Ville de Perpignan sur l’immeuble «porte de pierre » avec la location de 12 logements fonctionnant en sous-locations, opération abandonnée après un an de fonctionnement par défaut de financement spécifique en terme d’accompagnement social.

1991 (11/10) :

En référence à la loi sur le Droit au Logement du 31.05.1990, l’ACAL est agréée au titre du logement pour les personnes défavorisées et devient partenaire associatif du Fonds de Solidarité Logement (FSL) en 1992.

1990 (01/06) :

Création d’un service d’Accompagnement au Logement « LE LOGIS » - dans le cadre de la loi du 31.05.90.

1989 (01/11) :

Création d’un «Foyer pour femmes enceintes en difficultés » en articulation sur le CHRS « L’ARCHE » puis autonome. Cette structure dénommée «LE RIVAGE » fera fonction de foyer maternel départemental (compétence Conseil Général).

Première convention ACAL – OPHLM Ville de Perpignan sur l’immeuble Côte Saint Sauveur avec location de 9 appartements pour le fonctionnement du « LE RIVAGE ». L’ACAL est agréée comme organisme instructeur et domiciliateur, un an après l’instauration du RMI (1988).

1987 (01/11) :

Création d’une «Antenne des Urgences Sociales» : « LE SEUIL », articulée sur le CHRS « L’ARCHE », avec un réseau d’hôtels – restaurants pour accueil permanent (24 heures/24) émergeant au «Plan Précarité – Pauvreté ».

1985 :

L’ACAL s’intègre au programme expérimental de réinsertion par l’économique en créant l’Association Sociale de Travail et de Formation (ASTF – Association filiale de l’ACAL jusqu’en juillet 1998).

1980 (01/05) :

Agrément DDASS du centre d’hébergement pour femmes sortant de prison en C.H.R.S. Femmes – Enfants avec la dénomination officielle «L’ARCHE» et une capacité de 12 lits.

1977 (01/06) :

Création d’un centre d’hébergement l’ARCHE pour femmes sortantes de prison ou compagnes de personnes incarcérées. La capacité initiale de 5 places s’étendra rapidement à l’accueil des enfants qui accompagnent ces femmes.

1976 :

Décision du C.A. de l’ACAL pour la restructuration et l’extension à 25 places du C.H.R.S "Arc en ciel". Les travaux de construction des nouveaux bâtiments débutent en mars 1977.

L’ouverture des nouveaux locaux a lieu le 01.02.1979.

1972 (01/08) :

Création d’un premier poste éducatif sur le centre d’hébergement. D’où l’évolution qualitative en centre d’hébergement et de Réadaptation Sociale (CHRS) avec la dénomination officielle : « L’ARC-EN-CIEL ».

1965 (01/12) :

Mise en place d’un centre d’hébergement pour hommes sortant de prison avec une capacité de 13 lits.

1961 (28/12) :

Création de L’ACAL dans le cadre des dispositions de la loi 1901 et du code de procédure pénale (art. D567- supprimé par la suite) pour soutenir l’action du juge de l’application des peines et du comité de probation, par une aide apportée aux personnes sous main de justice.